Comment faire lire nos enfants ?

Comment faire lire nos enfants ? 

Que celui ou celle qui ne s’est jamais posé cette question me jette la première pierre ! Faire lire nos enfants peut parfois être un véritable casse-tête. Les enseignants leur apprennent à lire mais c’est notre rôle également de les accompagner et de leur donner l’envie et la motivation. Voici quelques pistes et des idées de lectures.

J’ai écrit un arti­cle sur le plaisir de la lec­ture récem­ment (que vous retrou­verez ici) et aujourd’hui je me con­cen­tre pré­cisé­ment sur nos enfants. 

Nous le con­sta­tons de plus en plus, nos chers petits délais­sent les pages d’un livre au prof­it des écrans. Et finale­ment, com­ment leur trans­met­tre l’envie, sans en pass­er par des puni­tions ou des restric­tions ? Eh bien en leur com­mu­ni­quant la notion de plaisir tout sim­ple­ment. Oui, lire est agréable, lire détend, lire per­met de s’évader.

Les bien­faits de la lecture

Lire c’est beau­coup plus encore. C’est une ouver­ture au monde et à des com­pé­tences divers­es, que la lec­ture des écrans ne leur apportera pas, ou en tout cas pas de la même façon. Car ne nous leur­rons pas, quand ils sont der­rière leurs smart­phones nos plus grands sont plutôt sur des jeux que sur de la lec­ture d’articles !


Lire c’est aus­si tout cela :


  • décou­vrir et s’informer : nos enfants vont accéder à un vol­ume de con­nais­sances qui va leur faire accéder à des univers dif­férents, stim­uler leur imag­i­naire et leur per­me­t­tre de dévelop­per leur com­préhen­sion des sujets
  • com­mu­ni­quer : ils vont aimer les his­toires qu’ils vont lire et ils auront envie d’en parler
  • tra­vailler sa mémoire
  • accroître sa con­cen­tra­tion : ils accèderont gradu­elle­ment à des livres de plus en plus complexes
  • dévelop­per sa patience : savoir atten­dre la fin de l’histoire est une vraie compétence ! 
Comment faire lire nos enfants ?

Un appren­tis­sage en douceur

Rome ne s’est pas faite en un jour et nos enfants ne sauront pas lire en 6 mois. Tout cela va pren­dre du temps. Et tous les enfants n’apprendront pas au même rythme. Cha­cun a sa pro­pre cadence et il va fal­loir s’y adapter. J’ai trois enfants, deux filles et un garçon. Ma deux­ième fille, née en jan­vi­er, avait qua­si­ment un an de plus que sa sœur aînée, née en décem­bre, quand elle a appris à lire et for­cé­ment son appren­tis­sage a été plus rapide.


Un tout petit va com­mencer par se famil­iaris­er avec les let­tres en manip­u­lant le livre, en regar­dant les images et en écoutant aus­si des comptines et des chan­sons. En gran­dis­sant, vers 5 ans, il va faire les rap­proche­ments entre les sons et les let­tres et va com­pren­dre que le texte racon­te une his­toire. C’est aus­si à cet âge-là qu’il va s’apercevoir qu’il pour­ra écrire ses pro­pres idées. Il existe aujourd’hui des livres que l’on peut lire à deux voix avec son enfant, avec un code couleur, soit sous forme de dia­logue soit sous forme texte pour l’adulte et bulle pour l’enfant. Cela favorise les moments d’échange avec notre enfant : il nous par­lera peut-être de ce qu’il a vécu dans la journée et ce moment priv­ilégié ren­forcera le lien. Instau­rons une rou­tine avec notre enfant en lui lisant des his­toires le soir avant qu’il s’endorme. Et pen­sons aux livres audio !

Comment faire lire nos enfants ?

À l’école pri­maire, une fois qu’il saura bien lire et écrire, il va inven­ter des his­toires et com­mencer à s’intéresser à divers gen­res de lec­tures. Il fera aus­si le lien entre ce qu’il lit et sa pro­pre vie. Il ne faut en aucun cas impos­er une lec­ture plutôt qu’une autre. C’est à notre enfant de choisir. Je me sou­viens que j’avais déposé mon fils dans notre librairie pour enfants en dis­ant à ma libraire : « je vous le laisse une demi-heure, il choisit ce qu’il veut mais il repart avec quelque chose ». En effet il n’aime pas trop lire et ce jour-là il avait choisi des ban­des dess­inées sur la Résis­tance. Il adore l’histoire et je l’ai félic­ité pour son choix. Il a dévoré ces ban­des dess­inées, a demandé les suiv­antes et a même entamé une autre série.


Aujourd’hui les titres abon­dent dans la lit­téra­ture pour les ado­les­cents, où de vrais sujets de société sont traités et dont la lec­ture intéresse aus­si les adultes. Il arrive d’ailleurs très sou­vent que des ados con­seil­lent des lec­tures à leurs par­ents ou leur libraire !

Comment faire lire nos enfants ?

Les con­seils de Claire, librairie Chantepages, Tulle (19)

« Je leur laisse con­stru­ire leur idée du livre »

-       Met­tez vos enfants en con­fi­ance sans leur impos­er de challenge

-       Lais­sez-leur faire leurs pro­pres choix

-       Ori­en­tez-les vers de la lec­ture plaisir : qu’aiment-ils lire, qu’ont-ils envie de lire ?

-       Emmenez-les régulière­ment dans une médiathèque dès leur plus jeune âge

-       Pensez aux ban­des dess­inées et aux man­gas : les jeunes lecteurs de BD sont plus tard très

sou­vent de grands lecteurs de romans 

L’idée géniale… et à tester !

« Le mot de passe du wifi de cette semaine est la couleur du vête­ment que porte Anna Kare­nine dans le livre. J’ai dit du livre et pas du film ! Bonne chance », a écrit une maman sur un bout de papi­er. Pour obtenir le mot de passe de la con­nex­ion wifi, les enfants n’ont pas eu d’autre choix que celui de lire le roman de Tolstoï…

(source : https://fr.aleteia.org)

Comment faire lire nos enfants ?

Quelques idées de lectures

Arbre, Aman­dine Laprun, Actes Sud Junior, tous petits. Dans ce livre en forme d’ar­bre sans aucun texte, les petits décou­vrent les saisons au fil des pages.

Mille secrets de poussins, Claude Pon­ti, L’é­cole des loisirs, tous petits. Paru en 2005, ce livre fait par­tie des incon­tourn­ables dans notre famille. Il nous fait encore beau­coup rire aujourd’hui. 

Les enquêtes de Mirette, Panique à Paris, Fan­ny Joly et Lau­rent Audouin, Sar­ba­cane, dès 6 ans. Ce tome est le pre­mier d’une série où l’on ren­con­tre Mirette, petite-nièce du célèbre détec­tive Jean-Patrick Lelièvre, et Jean-Pat, son chas­sis­tant ama­teur de Choumoul­louws (guimauve très très molle et très sucrée). Des enquêtes folles dans plusieurs villes du monde, loufo­ques, drôles, exubérantes. Un vrai plaisir pour les petits et les grands !

La cabane mag­ique, série de Mary Pope Osborne, Bayard poche, 6–9 ans. Grâce à une cabane mag­ique ren­con­trée lors d’une prom­e­nade, Tom et sa soeur Léa sont envoyés, dans le pre­mier tome, à l’époque des dinosaures et vont vivre de nom­breuses aventures. 

La mytholo­gie grecque en cent épisodes, Le feuil­leton d’Artémis, Murielle Sac, Bayard jeunesse, à par­tir de 8 ans. Cette col­lec­tion est un for­mi­da­ble moyen de décou­vrir la mytholo­gie. Plusieurs titres sont disponibles : Her­mès, Ulysse, Thésée. 

Les enfants de la résis­tance, ban­des dess­inées en 7 tomes, Vin­cent Dugomi­er et Benoît Ers. Édi­tions Le Lom­bard, à par­tir de 9 ans. Au print­emps 1943, un avion allié s’écrase près de Pon­tain l’Écluse, le vil­lage où François, Lisa et Eusèbe ont créé leur réseau de résis­tance, Le Lynx. Les Alle­mands recherchent les avi­a­teurs et Le Lynx se donne pour mis­sion de les retrou­ver avant l’ennemi et de les aider à rejoin­dre l’Angleterre.

La Guerre des Lulus, ban­des dess­inées en 7 tomes, Régis Hau­tière et Hardoc, Cast­er­man, à par­tir de 9 ans. Lucas, Lucien, Lui­gi et Lud­wig sont qua­tre des pen­sion­naires de l’orphelinat de l’abbaye de Valen­court en Picardie. Tout le monde les surnomme les Lulus. En cet été 1914, quand leur insti­tu­teur est appelé sous les dra­peaux et que l’abbaye est évac­uée, les Lulus font le mur une fois de plus et se retrou­vent soudain à l’ar­rière des lignes allemandes.

Le Réseau Papil­lon, bande dess­inée dont 3 tomes sont parus, Dumanche — Otéro, Jun­gle, à par­tir de 9 ans. 1940. La France est sous l’Oc­cu­pa­tion. Dans un petit vil­lage nor­mand, adultes comme enfants doivent appren­dre à vivre aux côtés de l’en­ne­mi pen­dant que s’or­gan­ise la Résis­tance. Gas­ton et sa petite bande sont décidés à défendre leur pays. Mais com­ment agir lorsque l’on n’a que 12 ans ? Gas­ton va être aidé aus­si par son grand-frère résistant. 


Vio­lette Hurlevent et le jardin sauvage, Paul Mar­tin et J.B Bour­go­is, Sar­ba­cane, dès 10 ans. Per­son­ne ne sait quand le Jardin Sauvage est né, Vio­lette Hurlevent y pénètre le jour où elle doit fuir de la mai­son de sa mère. Elle décou­vre un univers immense, caché aux autres humains et peu­plé d’êtres aux cou­tumes étranges.

Les désas­treuses aven­tures des orphe­lins Baude­laire, Lemo­ny Snick­et, Nathanpoche, à par­tir de 11 ans. Des héros inven­tifs et attachants, du sus­pense, de l’aven­ture et de l’humour.

His­toire de la musique en ban­des dess­inées, Deyriès — Lémery — Sadler, Édi­tions Van­de­velde, à par­tir de 12 ans. Ce bel album est un suc­cès mon­di­al, qui pas­sionne tou­jours autant par son dessin clair, son humour, et le spec­tre his­torique cou­vert, depuis la Préhistoire.


L’é­conomie en BD, Jéz­abel Coup­pey — Soubeyran et Auri­ane Bui, Cast­er­man. Zoé vit avec sa maman qui est au chô­mage. Cette col­légi­en­ne de 12 ans voudrait l’aider à retrou­ver du tra­vail et c’est ce point de départ qui va men­er Zoé à se pos­er les bonnes ques­tions, grâce notam­ment à madame Robin­son, sa voi­sine prof d’é­conomie à la retraite, et à ses copains, sur tous les thèmes qui régis­sent le monde économique d’au­jour­d’hui : tra­vail, chô­mage, mon­di­al­i­sa­tion, banque, pro­grès tech­nique, iné­gal­ités, par­ité, retraites, etc. Un réc­it vivant pour per­me­t­tre aux enfants d’abor­der avec clarté les grands sujets de l’économie.

L’aube sera grandiose, Anne-Lau­re Bon­doux, Gal­li­mard jeunesse, à par­tir de 13 ans. Un soir, la mère de Nine, seize ans, décide d’emmener sa fille vers une des­ti­na­tion incon­nue, une cabane isolée, au bord d’un lac et de lui faire des révéla­tions sur son passé. 

Main­tenant je vous pro­pose un petit tour dans la librairie Chantepages en images ! 

Comment faire lire nos enfants ?
Comment faire lire nos enfants ?

Un peu d’hu­mour pour conclure

Comment faire lire nos enfants ?

Courez en librairie jeunesse et dans les rayons de votre médiathèque, je suis cer­taine que vous allez trou­ver des pépites et les piquer à vos enfants !

Valérie Chèze, juin 2021

Vous êtes prêt à vous lancer ?

Oui, je prends ren­dez-vous car je veux en savoir un peu plus

Une pre­mière ren­con­tre en visio­con­férence pour faire connaissance 

et éval­uer vos besoins.

Le temps d’un clic et j’écris pour vous ! 

S’in­scrire à la Newsletter

Abon­nez-vous à la newslet­ter et recevez en cadeau mon arti­cle “Les 12 règles à suiv­re pour écrire un email pro ”